Depuis la fin des années 1970, un homme de l'ombre compose des titres qui font groover la planète. De "Thriller" de Michael Jackson, à "Give Me The Night" De George Benson, la musique de Rod Temperton a contribué à enflammer nombre de dance floors à travers le monde. Arrêtons nous un court instant et observons comment démarre une machine à tubes.

"Mon père n’était pas le genre d’homme à raconter des histoires pour m’endormir. Il avait l’habitude de placer un transistor à droite de mon oreiller et je m’endormais en écoutant Radio Luxembourg. Je pense que ça a eu de l’influence."
Sans doute Rod... 

Une petite sélection de compositions signées Rod Temperton pour se mettre dans le bain


LES DEBUTS

Alors qu’il étudie à la De Aston School à Market Rasen dans le Lincolshire en Angleterre, le jeune Rodney fonde un groupe et participe à des compétitions de musiciens. Il est batteur à l’époque. A sa sortie de l’école il devient rapidement musicien à part entière et forme un groupe de dance qui le conduit jusqu’en Allemagne. De la batterie il passe aux claviers. Avec le guitariste Bernd Springer, il lance le groupe Sundown Caroussel et sur un vieil orgue Hammond, il se produit dans les bar de GI’s en Allemagne.

RTemperton209


LE TOURNANT

En 1974, Rod Temperton répond à une annonce publiée par Johnnie Wilder Jr. Dans le magazine musical "Melody Maker". Wilder cherche des musiciens pour le groupe de disco funk qu’il vient de fonder : « Heatwave ».  Temperton joue alors des reprises et les compositions de Wilder. Mais rapidement, il met la main à pate, démarre la machine à composer et, en 1977, le premier album de Heatwave, "Too Hot To Handle" est dans les bacs. Toutes les compositions sont signées Rod Temperton. Parmi elles on trouve le titre "Boogie Night" et la ballade "Always and Feroever" qui propulsent le groupe en tête des charts anglais et américains.

heatwave_folder


L'ARME DE COMPOSITION MASSIVE

A cette époque, le travail de Temperton intéresse Quincy Jones qui demande à son ingénieur du son Bruce Swieden de jeter une oreille sur l’album de Heatwave. Il tombe sous le charme des compositions de l’anglais qui sont, selon lui, "totalement dans l’air du temps". En 1979, Rod Temperton a déjà quitter Heatwave pour se concentrer sur la composition et intègre l’équipe de Quincy Jones pour travailler sur le premier album de Michael Jackson chez Sony : "Off The Wall". Il compose trois chansons, trois tubes : "Rock With You", "Off The Wall" et "Burn This Disco Out". Quincy les bons tuyaux sent bien que le groovy British en garde sous le coude. Et quand en 1982, il compose les titres "Thriller", "Baby Be Mine", et "The lady In My Life" pour l’album "Thriller", le disque le plus vendu au monde, il faut se rendre à l’évidence : l’arme de composition massive nommée Rodney Temperton est désormais opérationnelle !

Pour preuve, cette petite liste non exhaustive de collaborations :

James Ingram et Michael McDonald : "Yah Mo B There".
Tamia : "You Put a Move on My Heart".
Rufus : "Masterjam", "Live In Me".
The Brothers Johnson : "Stomp!" et "Treasure" "Light up the Night", "All About The Heaven".
Donna Summer : "Love Is in Control (Finger on the Trigger)", "Livin' In America" et "Love Is Just a Breath Away".
Quincy Jones : "The Dude", "Razzamatazz", "Somethin' Special", "Turn On The Action", "The Secret Garden" and "Back
On The Block", "Baby Come to Me", "You Put a Move on My Heart" and "Q's Jook Joint".
Herbie Hancock : "Lite Me Up", "Getting To The Good Part".
Aretha Franklin : "Livin' In The Streets".
Jeffrey Osborne : "We Belong To Love".
Bob James : "Sign Of The Times" et "The Steamin' Feelin'".
The Manhattan Transfer : "Mystery", "The Spice Of Life"
George Benson : "Give Me The Night", "Love x Love", "Turn Out the Lamplight".
Boyz II Men : "Hey Lover".

Joe Lakompil